Législatives – Seine-et-Marne : le défi du PS et LR de garder leurs circonscriptions

L’incertitude est grande dans le département pour les partis traditionnels que sont LR et le PS, ici représenté par le premier secrétaire du parti Olivier Faure. Une incertitude encore accrue par les bons résultats de Marine Le Pen, les candidats du Rassemblement national pouvant espérer accéder au second tour dans certaines circonscriptions.

Le département présente la particularité d’avoir parmi ses députés le secrétaire général du PS Olivier Faure (11e circonscription) et le président des Républicains Christian Jacob (4e). Si le premier a annoncé qu’il se représentait, le second avait indiqué en 2017 que ce serait son dernier mandat. Isabelle Périgault (présidente de la communauté de communes du Val Briard) sera candidate à sa succession avec tout de même Christian Jacob en suppléant. Pour les Républicains, Jean-Louis Thiériot (3e), qui fut rapidement président du Département avant de rejoindre l’Assemblée nationale, se présentera à nouveau devant les électeurs. Sylvie Bouchet Bellecourt (2e) n’a, elle, pas reçu l’investiture du parti, contrairement à la conseillère départementale Isoline Garreau. Avec la conseillère régionale Hamida Rezeg – dans la 6e circonscription que détenait Jean-François Parigi avant de prendre la tête du conseil départemental l’an passé – ou l’ancien député Guy Geoffroy (9e), LR a « investi des candidats de terrain avec expérience locale » avec l’objectif de garder leurs trois circonscriptions et en conquérir d’autres, rapporte Valérie Lacroute, la référente départementale.

Christian Jacob, président des Républicains, élu dans le département, ne se représente pas. © Jgp

Comme les autres, la Seine-et-Marne est toutefois largement représentée par la majorité présidentielle au Palais-Bourbon. Si la plupart des sortants souhaiteraient se représenter, seul Jean-Michel Fauvergue (8e) a pour le moment indiqué qu’il ne serait pas candidat.

Enfin du côté de Nupes, LFI a, comme ailleurs, obtenu, dans le cadre des accords à gauche, une large majorité de circonscriptions. Les socialistes n’auront ainsi sauvé que celle d’Olivier Faure, mettant un second coup de frein à leur dynamique après le score d’Anne Hidalgo à la présidentielle.

Les meilleurs résultats de Marine Le Pen dans le département pourraient permettre au Rassemblement national, qui n’a pas communiqué ses candidats, d’accéder au second tour dans certaines circonscriptions. Ses chances de victoire sont toutefois faibles.

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other