La gare de Montrouge-ceinture transformée en restaurant

Poinçon, tel est le nom du nouveau lieu de rencontre culturel qui a ouvert, le 18 juillet 2019, dans l’ancienne gare de la Petite ceinture parisienne Montrouge-ceinture (14e arr.).

La Recyclerie à la Porte de Clignancourt, Le Hasard ludique à la Porte de Saint-Ouen… les gares de la Petite ceinture connaissent, depuis quelques années, une nouvelle vie, se transformant en lieux hybrides mêlant restauration, programmation culturelle et d’autres activités en direction des habitants du quartier. Dernier-né du mouvement, Poinçon a ouvert ses portes le 18 juillet sous l’impulsion de Renaud Barillet et Fabrice Martinez, fondateurs de Cultplace et créateurs de La Bellevilloise à Paris.

D’une architecture de style classique, le bâtiment, situé Porte d’Orléans et ouvert aux voyageurs de 1867 à 1934, a été revisité avec des « suspensions extra larges et ovoïdes en terre cuite, des plantes hautes et à larges feuilles » en référence au paléolithique, et un mobilier chiné avec soin ou de design actuel.

L’ancienne gare de la Petite ceinture a été réhabilitée avec des matériaux et des plantes en référence au paléolithique. © Cultplace

Présentée comme « lieu de vie à dimension culturelle et sociale », l’ancienne gare réhabilitée accueillera une offre de restauration une surface de 400 m2 à l’intérieur et de 250 m2 de terrasse plongeant sur la voie ferroviaire désaffectée. « Une cuisine goûtue et saine avec des produits frais et de saison » y est proposée, selon les créateurs du lieu. Les Locavors de Paris-Alésia viendront chaque semaine y présenter leur sélection de petits producteurs proches de Paris.

Animations et interventions artistiques

« Cathédrale de brique et de verre avec ses grandes baies en forme de vitraux et ses 6 m de hauteur », la salle des pas perdus permet aussi de boire un verre, de travailler, d’exposer, de participer à des événements ou d’écouter un concert. Différentes animations et interventions artistiques y sont prévues.

La salle des pas perdus peut accueillir des concerts et des interventions artistiques. © Cultplace

En montant l’escalier de métal cintré, le visiteur accède à la mezzanine – où se produiront des DJ le samedi soir – et ses deux salons privés. Le site peut également être privatisé à la demande pour l’organisation d’événements. Sur la terrasse seront exposées par ailleurs des photographies sur des thèmes sociaux ou les pratiques militantes récentes.

Sur le même sujet

Top