JOP 2024 : 2° meet-up avec les TPE/PME et structures de l’ESS

Afin de mettre en œuvre sa politique à destination des TPE/PME et de l’ESS, qui doivent bénéficier de 25 % des commandes olympiques, les maîtres d’ouvrage des JOP 2024 convient, mardi 25 février 2020, les entreprises concernées à un second meet-up à la Cité du cinéma, au cœur du village des athlètes.

« Les 3,2 milliards d’euros de commandes liées aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 doivent bénéficier pour 25 % à des TPE, des PME, et des entreprises de l’économie sociale et solidaire, rappelle Antoine du Souich, directeur de la stratégie et de l’innovation de la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solidéo). Et 10 % des heures travaillées doivent être réalisées par des personnes en situation d’insertion ou résidant dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville », poursuit-il.

Le village olympique. © Jgp

Ces différents engagements, issus de la charte sociale Paris 2024, signée par les partenaires sociaux et portée par le Medef, ou d’ESS 2024, orchestrée par Les Canaux, ont donné lieu à un premier meet-up, qui s’est tenu il y plusieurs mois au siège de la chambre de commerce et d’industrie de Paris-Ile de France, avenue de Friedland.

Mardi 25 février, à la Cité du cinéma, cœur du futur village olympique, les maîtres d’ouvrage présents rappelleront tout d’abord ces objectifs, avec les interventions de Nicolas Ferrand, directeur général exécutif de la Solideo, de Dominique Carlac’h vice-présidente du Medef, de Danielle Dubrac, présidence de la CCI 93, et d’Elisa Yavchitz, directrice des Canaux.

Revaloriser les métiers du bâtiment

Tout au long de la journée, des « meet-up », permettront aux donneurs d’ordres et aux entreprises de nouer les contacts nécessaires en vue de contractualiser.

Nexity, Eiffage, Icade, Vinci, RTE, Pichet Legendre – chargés de la réalisation des différents lots du site – de même que la métropole du Grand Paris, maître d’ouvrage du Centre aquatique olympique, le conseil départemental de Seine-Saint-Denis ou Plaine commune sont notamment annoncés, ainsi que plusieurs centaines d’entreprises.

« Les JO constituent un marqueur important pour lutter contre les discriminations, contre le travail illégal, tout en contribuant à la revalorisation des métiers de la construction, en tension forte dans le Grand Paris, souligne Antoine du Souich. Or il s’agit d’un secteur en mutation, orienté vers le développement durable, en plein renouveau, comme le montre par exemple le recours accru au bois. »

 

Mardi 25 février 2020 de 9h à 10h (accueil dès 8h30) à la Cité du Cinéma : 20 rue Ampère, 93200 Saint-Denis

Sur le même sujet

Top