Immobilier : l’attractivité sur le réseau du GPE ne se dément pas

Les transactions foncières et immobilières autour des 85 quartiers de gare franciliens ont été moins actives en 2018 qu’en 2017, révèle la dernière note de conjoncture de l’ORF (Observatoire régional du foncier). Sur le réseau du Grand Paris express qui constitue l’essentiel du panel observé, la baisse est moins marquée, sauf pour le foncier, tandis que le montant des transactions et du mètre carré s’envole.

 

Sur le même sujet

Top