IA : Savee, le service qui aide collectivités et entreprises à faire des économies d’énergie

La solution Savee, commercialisée depuis 2016 par Advizeo, permet aux collectivités et aux entreprises, grâce à l’intelligence artificielle, de connaître en temps réel la consommation de leurs bâtiments et d’identifier les économies d’énergies potentielles pour se conformer aux exigences environnementales.

La liste des tâches quotidiennes d’Eric Anselmet s’est allégée. Depuis septembre 2023, le directeur de projet transition énergétique de la communauté d’agglomération Val d’Yerres, Val-de-Seine (Essonne) n’a plus à « s’embêter à saisir tous les matins les factures d’énergie sur Excel ». Pour suivre la consommation des 64 bâtiments de la collectivité, il a gagné du temps en utilisant la solution Savee, développée et commercialisée depuis 2016 par Advizeo, une société de gestion de l’énergie.

Collecte et centralisation d’informations

L’entreprise créée en 2015 compte 200 clients à travers la France dont 74 collectivités territoriales et a réalisé un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros en 2023. Sa plateforme Savee attire de plus en plus des entreprises, des communes, des métropoles, propriétaires de multiples bâtiments et concernées par l’objectif de réduction de consommation de 60 % en 2050 imposée par le décret tertiaire. « Les économies d’énergie sont des consommations qui n’ont pas lieu et, aujourd’hui, nous n’avons pas de compteur en négatif », ironise Cyril Sailly, fondateur d’Advizeo.

Cyril Sailly, fondateur d’Advizeo. © Anthony Belliot

Ainsi, Savee permet de collecter les informations de consommation d’énergie des bâtiments et de les traiter automatiquement. « Je préfère employer le terme de machine learning ou apprentissage automatisé plutôt qu’intelligence artificielle (IA) », précise le patron d’Advizeo. Les algorithmes permettent ici aux clients d’obtenir des connaissances sur leurs consommations qu’ils n’avaient pas auparavant. D’abord, le logiciel récupère auprès des fournisseurs d’énergie les factures pour le compte des clients. « lls ont réussi à remonter quatre ans de consommation en arrière, j’ai plusieurs années de références pour le décret tertiaire », se réjouit Eric Anselmet.

La plateforme permet aussi d’agréger les données des compteurs qu’elle reçoit. « Savee collecte les kilowattheures, les courbes de charges et établit un profil de consommation horaire toutes les 5 à 10 minutes », explique Cyril Sailly. Grâce aux algorithmes, il assure que son outil permet de combler les informations non transmises par les compteurs. « Quand une collectivité a des dizaines de milliers de compteurs électriques, il y a des anomalies de données tous les jours. Un compteur peut s’arrêter de compter sans forcément qu’on s’en aperçoive et quand il y a une régularisation, ça fait mal. C’est pour cela que Savee estime ce qu’il ne reçoit pas et alerte le client ou va chercher l’information », détaille le fondateur d’Advizeo.

Consommation énergétique en temps réel

L’autre intérêt de Savee est sa capacité à analyser les données recueillies grâce aux compteurs communicants des clients. « On est capable de faire un double virtuel du bâtiment en termes de consommation et de le comparer au bâtiment existant. En entrant les données, le modèle peut prévoir la trajectoire de consommation », développe Cyril Sailly. Les clients disposent donc de leurs données de consommation en temps réel. La communauté d’agglomération Val-d’Yerres Val-de-Seine connaît désormais les dépenses énergétiques de chacun de ses bâtiments. Savee permet même de les classer pour faire apparaître les plus consommateurs.

« La première chose qu’on se demande, c’est pourquoi celui-ci consomme plus que celui-là ? », raconte Eric Anselmet. C’est le logiciel qui l’alerte sur l’une des huit piscines de l’agglomération : « Quand vous avez la même facture chaque année, vous ne vous inquiétez pas puisqu’il n’y a rien d’anormal », détaille-t-il. Les yeux rivés sur son tableau de bord, le directeur de projet transition énergétique s’est aperçu que même lorsque la piscine était fermée, la courbe était haute. « C’était un problème de chaufferie que nous n’aurions pas réglé sans Savee », admet-il.

Agir sur les bâtiments

Le service d’Advizeo coûte à l’agglomération environ 1 500 euros par an. Il bénéficie également des compétences des 50 « energy managers » de l’entreprise qui accompagne les collectivités et les entreprises pour mettre en place des actions afin de réaliser des économies d’énergies. « C’est une dizaine d’euros par compteur et le service représente un coût supplémentaire », indique Cyril Sailly. Aujourd’hui, Eric Anselmet ne « s’en passerait plus » : « On est passé d’une gestion massive de l’énergie à une gestion plus fine ».

Advizeo souhaite compléter Savee avec une nouvelle solution baptisée Cockpit. A l’aide de nouveaux algorithmes, le logiciel pourra agir directement sur les bâtiments et plus seulement collecter et analyser les données. « Par exemple, selon les données météorologiques, l’occupation du bâtiment ou l’humidité extérieure, le logiciel peut diminuer le chauffage pour éviter le surconfort », affirme Cyril Sailly. Une innovation qui accentuerait l’utilité de l’IA pour se conformer aux exigences environnementales d’économies d’énergies.

Sur le même sujet

Top