CCI : le scrutin ouvert du 20 octobre au 2 novembre en Ile-de-France

La préfecture de région annonce, le 19 octobre 2016, que près de 500 000 entrepreneurs et chefs d’entreprise franciliens sont appelés aux urnes, du 20 octobre au 2 novembre, pour élire les conseillers des chambres de commerce et d’industrie (CCI).

296 représentants seront élus en 2016 dont 92 d’entre eux siègeront à la fois à la chambre régionale et dans une des chambres départementales. Plusieurs présidents de chambres franciliennes ne se représentent pas, dont Jean-Paul Vermès pour la CCI régionale, Gérard Lissorgues (Seine-Saint-Denis), Philippe Solignac (Paris) et Jean-Yves Durance (Hauts-de-Seine).

En Ile-de-France, le scrutin se déroule entre le 20 octobre et le 2 novembre. Pour la première fois cette année, la parité a été instaurée avec la mise en place, pour le scrutin régional, de binômes titulaire/suppléant composés d’une femme et d’un homme.

Pour voter, les chefs d’entreprise ont deux possibilités :

  • soit par voie électronique sur un site internet sécurisé,
  • soit par courrier papier adressé à la préfecture de région pour les scrutins concernant les six CCI départementales de la région Ile-de-France : Paris, Yvelines, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val-d’Oise.

Résultats le 10 novembre

Jean-François Carenco, préfet de la région Ile-de-France et de Paris, appelle tous les électeurs à se mobiliser car « il est important, dans une démocratie comme la nôtre, d’aller voter, de choisir ses représentants du monde économique, ceux qui, pour nous, vont décider et appliquer les grandes orientations économiques de notre région ! », rapporte la préfecture.

Cette dernière précise que « le dépouillement aura lieu entre le 7 et le 9 novembre et les résultats seront publiés le 10 novembre, pour une installation des chambres de commerce et d’industrie le 23 novembre au plus tard ».

Le siège de la CCIP, avenue de Friedland à Paris © Judith Amalric

La chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France aura un nouveau président à l’issue des élections. © Judith Amalric

Sur le même sujet

Top