Améliorer les financements pour « débrider l’innovation »

Un rapport de la Chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France (CCIP) pose différentes pistes pour soutenir l’innovation dont plusieurs concernent le financement.

61% des PME abandonnent leurs projets innovants faute de moyens pour les mener à bien. Un enseignement sur lequel s’appuie Daniel Schaeffer pour bâtir les propositions de son rapport intitulé « Débrider l’innovation : enjeux pour les entreprises et l’emploi, défi pour les politiques publiques », publié le 26 janvier 2015. Les chiffres ne manquent pas pour faire état d’un problème financier en France en la matière. L’enquête réalisée par la CCIP à cette occasion rapportant par exemple que 94 % des entreprises franciliennes ayant cherché à innover en 2013 n’ont pas bénéficié d’aides à l’innovation.

Le retard ne provient toutefois pas nécessairement d’un déficit d’investissement puisque, si la France se situe au 6e rang mondial en matière de dépenses de R&D, elle n’est qu’à la 17e place s’agissant de l’innovation. « Il y a urgence à agir : près de la moitié des PME françaises n’ont pas entrepris de démarche d’innovation au cours de ces deux dernières années », note le rapport.

Simplifier l’accès des PME

« L’Ile-de-France illustre de manière concentrée, à la fois les atouts français en matière d’innovation, et les faiblesses des politiques publiques destinées à la soutenir, est-il indiqué. A ce titre, la région-capitale constitue un terrain d’expérimentation idéal pour un appui plus adapté et plus proactif en direction des PME, auquel la CCI Paris Ile-de-France contribuera pleinement. » Daniel Schaeffer avance donc une série de propositions à destination des pouvoirs publics et une autre pour la chambre elle-même.

Innovation © 9comeback - Fotolia

Innovation © 9comeback – Fotolia

A destination des acteurs publics, il est notamment suggéré de « sanctuariser » le crédit impôt recherche et de « rationaliser » les dispositifs de soutien à la recherche public-privé. Dans ces deux cas, le rapport appelle à en simplifier l’accès pour les PME. Stimuler le financement privé de l’innovation, en facilitant par exemple la création de société de business angels, ou rendre les marchés publics d’innovation « plus accessibles » font partie des autres recommandations.

Parmi les actions que pourraient mettre en oeuvre la CCIP, l’auteur préconise principalement des améliorations en termes de communication, dont :

  • former les acteurs publics et les entreprises, en particulier les grands groupes, à l’achat innovant,
  • rendre plus accessible l’offre de BPIfrance,
  • doper les dispositifs d’accompagnement au développement des entreprises.

La création de vitrines territoriales et de lieux d’exposition permanents est aussi abordée par le rapport. « L’enjeu consiste à mettre en œuvre dans un premier temps des mesures pragmatiques et à fort impact en termes d’emploi, et dans un deuxième temps des mesures plus structurelles qui produiront des effets sur le temps long », précise Daniel Schaeffer qui se prononce pour de premières mises en oeuvre dès 2015.

 

Télécharger le rapport Débrider l’innovation : enjeux pour les entreprises et l’emploi, défi pour les politiques publiques – CCIP – Novembre 2014

Sur le même sujet

Fiche institution

Top