Seine-et-Marne : moins d’emprunt et plus d’investissements pour 2017

Face à des ressources toujours contraintes, le conseil départemental réussit à augmenter ses dépenses d’équipement (+ 2,5 %) en réduisant son besoin d’emprunt (- 2,5 %) sans toucher, contrairement à l’an passé, au levier fiscal.

En 2017, la Seine-et-Marne prévoit une nouvelle baisse des dotations d’Etat de l’ordre de 23,4 millions d’euros et une hausse des dépenses de solidarité de 22 millions d’euros. Afin de pouvoir poursuivre ses investissements, la collectivité doit donc serrer la vis sur ses dépenses de fonctionnement, leur augmentation sera contenue à 1,2 % entre le budget 2016 et celui de 2017, adopté le 15 décembre 2016. Un effort qui va permettre de dégager près de 100 millions d’euros d’épargne brute.

barbaux-2

« Grâce à la capacité à investir renouvelée du Département, nous donnons du pouvoir aux entreprises seine-et-marnaises, affirme Jean-Jacques Barbaux. © Jgp

De ce fait, le Département prévoit pour l’an prochain des dépenses d’équipement à hauteur de 174 millions d’euros (+ 2,5 %) et moins de 115 millions d’euros d’emprunt (- 2,5 %). Les collèges constituent le premier poste en la matière avec 58 millions inscrits au budget 2017 en faveur des bâtiments et des équipements. Les routes (46 millions) et le développement du territoire au travers du soutien des projets locaux (27 millions) sont les deux autres priorités affichées par le conseil départemental au travers de ses investissements.

« Grâce à la capacité à investir renouvelée du Département, nous donnons du pouvoir aux entreprises seine-et-marnaises, affirme Jean-Jacques Barbaux, le président du département. C’est la philosophie que reflète notre politique d’aide à l’investissement des communes et intercommunalités. »

Sur le même sujet

Fiche institution

Top