Une vente de fruits et légumes à Paris pour un juste prix et des circuits courts

Le Modef (Mouvement de défense des exploitants familiaux) et le PCF (Parti communiste français) ont organisé un marché « solidaire » sur la place de la Bastille, le 22 août 2018, afin de dénoncer « le dumping sanitaire et social » lié à la production de fruits et légumes.

En une journée, près de 50 tonnes de fruits et légumes ont été vendus. ©JGP

Un marché de fruits et légumes « solidaires », organisé par le Modef (Mouvement de défense des exploitants familiaux) en partenariat avec le Parti communiste français (PCF), s’est installé le temps d’une journée sur la place de la Bastille, le 22 août 2018. « Avec l’installation de ce marché, nous revendiquons notre combat pour être rémunérés au juste prix, tout en faisant plaisir aux Parisiens car ils peuvent acheter des fruits et légumes pas chers et de qualité », explique Raymond Girardi, responsable du Modef.

Une manifestation qui s’est tenue le jour de la rentrée politique du gouvernement car « c’est avec eux que nous devons traiter », soutient le président du Modef.

Faire barrière à la grande distribution

A terme, les agriculteurs franciliens et nationaux espèrent faire baisser les parts de marché de la grande distribution, mais aussi commercialiser des aliments plus éthiques et moins nocifs pour la santé. Pour Jacques Baudrier, élu communiste du 20e arrondissement présent à cette occasion, « c’est une question d’intérêt national. Cette manifestation confirme que la production en circuit court de fruits et légumes est possible : on peut consommer de bonnes poires locales et pas chères ».

Le président du Modef souligne quant à lui que « un kilo de tomates ne devrait pas être vendu à moins de 2 euros. Aujourd’hui, nous percevons environ 30 centimes de moins sur nos productions. Nous espérons qu’un compromis avec le gouvernement sera trouvé facilement. »

Sur le même sujet

Top