JOP : une victoire des mobilités douces

Les « olympistes », initiative du ministère des Transports, d’Ile-de-France mobilités et d’Enlarge your Paris, proposent des promenades à vélo permettant de rejoindre les sites olympiques périphériques depuis ceux de la Capitale, tout en découvrant les paysages franciliens.

Cet été, durant la période des Jeux olympiques et paralympiques, la métropole parisienne devrait accueillir 500 000 usagers des transports en commun en plus des 4,9 millions de voyageurs quotidiens. Pour assurer le désengorgement des métros, bus et trains pendant ces 29 jours de compétition, l’accent est mis sur les mobilités douces, et notamment les modes de déplacement actifs. Ainsi, les 41 sites olympiques et 20 sites paralympiques seront 100 % accessibles en vélo. La ville de Paris s’est d’ailleurs engagée à fournir 10 000 places de stationnement temporaires près des sites sportifs. 3 000 Vélib’ supplémentaires seront également mis en service.

Les Olympistes doivent permettre de relier les sites olympiques depuis le centre de Paris. © Vianney Delourme/EYP

Les 400 kilomètres de réseau cyclable, créés à l’occasion des JOP, laisseront un héritage aux Franciliens, permettant à long terme d’améliorer la circulation verte en Ile-de-France et de compléter les réseaux existants. Vianney Delourme, cofondateur et président d’Enlarge your Paris, parle d’une véritable « culture du vélo » qui illustre « l’engagement environnemental exceptionnel » de ces Jeux.

Tester la réalité topographique des parcours en conditions réelles

Quatre balades sont programmées pour découvrir ce réseau cyclable olympique. Ici le départ d’une balade, réalisée le 25 mai, au départ de la place du Trocadéro. © Vianney Delourme/EYP

Pour découvrir ce réseau cyclable olympique, notamment cartographié par Odos (carte du Grand Paris cyclable), le ministère des Transports, Ile-de-France mobilités et Enlarge your Paris ont programmé quatre balades à vélo explorant la Seine-Saint-Denis, La Défense, Saint-Quentin-en-Yvelines et les bords de Marne. Vianney Delourme explique que l’objectif est de tester la réalité topographique de ces parcours en conditions réelles, avec des habitants. L’inscription est gratuite et seulement 35 places sont disponibles aux volontaires, afin d’assurer la sécurité des participants. Pour les deux premières balades du 8 et du 15 juin, vers les sites de la Seine-Saint-Denis et de La Défense, des vélos et des casques seront prêtés aux participants par IDF mobilités.

© Vianney Delourme

Pour les deux promenades suivantes, le 22 juin et le 13 juillet, plus exigeantes en termes de dénivelé (entre 280 et 580 m) et de parcours (56 et 64 km), il sera demandé aux participants d’apporter leurs propres cycles.

A titre d’exemple, le 8 juin, le départ se fera des Halles, au chevet de l’église Saint-Eustache. L’itinéraire se poursuivra le long du canal Saint-Denis réaménagé. Celui-ci, dont le projet de réaménagement des berges a été porté par Plaine Commune, possède à présent une piste cyclable bien délimitée de la voie piétonne et entourée de zones paysagées. Les cyclistes passeront ensuite devant le Stade de France, le Centre aquatique olympique et le Village olympique.

Sur le même sujet

Top