Expo U : l’Elysée rappelle son soutien à la candidature française

Au cours de sa conférence d’ouverture de la semaine des ambassadeurs le président de la République a rappelé son soutien à la candidature de la France à l’Exposition universelle de 2025, signale Expofrance 2025.

« C’est grâce à notre force collective que nous pouvons accueillir des événements mondiaux comme je l’espère l’Exposition universelle […] c’est un élément de notre attractivité et de notre crédibilité », a déclaré Emmanuel Macron, rapporte le comité de candidature le 29 août 2017. Il a par ailleurs souligné « l’importance de l’attractivité de la France auprès des jeunes du monde entier et en particulier des étudiants ». Une orientation qui s’inscrit dans la mobilisation des jeunes dans la candidature de la France à cet événement. De plus, la volonté d’accueillir davantage d’étudiants étrangers en France rejoint le projet de campus universel proposé par Paris-Saclay dans le cadre de la reconversion du site de l’Exposition universelle après 2025.

« Ambition forte »

« Dès 2015, alors qu’il était ministre de l’Economie, Emmanuel Macron a défendu le projet d’une grande Exposition universelle ; je me réjouis d’entendre dans son discours de politique internationale, une ambition forte pour le rayonnement de la France dans le monde, la défense de nos valeurs universelles et sa mobilisation pour réussir le grand défi d’une nouvelle Exposition universelle en France », s’est félicité Jean-Christophe Fromantin, président du Comité EXPOFRANCE 2025.

Depuis le choix de Paris-Saclay en juillet pour accueillir le Village global, les membres du GIP ExpoFrance 2025 sont mobilisés sur le dépôt du dossier technique complet auprès du Bureau international des expositions (BIE) le 28 septembre prochain. Après cette étape, une mission d’enquête du BIE sera programmée début 2018. « Les candidats [Japon, Russie, Azerbaïdjan et France] devront présenter leurs projets lors de chaque assemblée générale du BIE à partir de ce jour et ce, jusqu’à la date de l’élection du pays hôte, précise l’organisme basé à Paris. Le choix du pays hôte sera déterminé par le vote des 170 Etats membres du BIE lors de la 164e assemblée générale du BIE en novembre 2018. »

Sur le même sujet

Top