Essonne : 11 candidats à la succession de Manuel Valls

A la suite de la démission du député et ancien Premier ministre, des élections législatives partielles auront lieu les 18 et 25 novembre 2018 pour choisir le prochain député de la 1re circonscription de l’Essonne. 11 candidats représentant l’ensemble des sensibilités politiques ont déposé leur candidature le 26 octobre.

Un an et demi après les élections législatives de 2017, les électeurs de la 1re circonscription de l’Essonne (Bondoufle, Corbeil-Essonnes, Courcouronnes, Évry, Lisses et Villabé) sont à nouveau appelés aux urnes le 18 novembre pour un 1er tour, suivi si nécessaire d’un 2e le 25 novembre. En effet, l’ex-député Manuel Valls a annoncé en septembre sa démission afin de se présenter aux élections municipales de Barcelone, sa ville d’origine.

Le match pour sa succession sera-t-il aussi serré qu’en 2017 ? A l’issue du 2e tour de scrutin, Manuel Valls avait été élu avec seulement 139 voix d’avance sur Farida Amrani (50,3 % contre 49,70 %), la candidate de La France insoumise qui avait d’ailleurs, en vain, porté plainte pour fraude. La conseillère municipale d’opposition d’Evry va donc retenter sa chance le 18 novembre, avec comme suppléant Ulysse Rabaté.

Après l’échec de justesse en 2017 face à Manuel Valls, Farida Amrani, au centre, ici avec ses supporters, retentera sa chance aux élections législatives partielles des 18 et 25 novembre.

Face à elle : Francis Chouat, un proche de Manuel Valls, annoncé comme le favori de cette élection partielle. Effectivement, le maire d’Evry et président de la communauté d’agglomération Grand Paris Sud, ancien adhérent du Parti socialiste qui représente la République en marche (LREM) sans y être adhérent, est soutenu par les six maires de la circonscription, Stéphane Beaudet, maire de Courcouronnes, compris.

Pas de front uni de la gauche

Bien que rivaux politiquement, les deux élus sont très proches depuis qu’ils ont réussi à faire voter la fusion de leurs communes. Du coup, au 1er janvier 2019, Stéphane Beaudet, ex-Les Républicains (LR), deviendra maire de la nouvelle commune Evry-Courcouronnes, tandis que Francis Chouat pourrait se retrouver député.

Francis Chouat (à gauche), maire d’Evry, en campagne pour les élections législatives partielles de l’Essonne avec notamment Stéphane Beaudet, maire de Courcouronnes (à droite).

Mais pour cela, il faudra aussi qu’il devance les neuf autres candidats qui ont déposé leur candidature à la préfecture de l’Essonne avant la date limite du 26 octobre. A droite, les forces en présence vont du Rassemblement national (ex-FN) représenté par Grégory Saillol (suppléante Audrey Guibert) aux Républicains qui a investi l’adjoint au maire de Corbeil-Essonne, Jean-François Bayle (suppléante Berdjouhi Vassilian) en passant par l’Union populaire républicaine (UPR), le parti de François Asselineau, qui présente comme candidat Yavar Siyahkalroudi (suppléant Mikaël Fourré).

La gauche – qui n’a pas réussi à constituer un front uni – compte quatre postulants en plus de la candidate de la France insoumise. Eva Sas (suppléant Jérôme Brezillon) représentera le PS et Europe Ecologie-les-Verts (EELV) tandis que Michel Nouaille (suppléante Joëlle Caïlachon) défendra les couleurs du PCF et de Génération.s, le mouvement de Benoit Hamon. Lutte ouvrière et la Ligue communiste révolutionnaire auront respectivement pour candidats Jean Camonin (suppléante Chantal Duboulay) et Michèle Fédérak (suppléant Stéphane Legruel). Enfin, il faudra aussi compter avec deux candidats sans étiquette : Rémy Courtaux (suppléante Maya Dhuy) et Mikaël Matingou (suppléante Samia Khalaf).

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

    Cookies strictement nécessaires

    Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

    PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

    Advertising

    Cookies de performance

    Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

    _ga, _gat, _gid

    Other