Axe Seine : ouverture de l’AMI « Transition écologique et valorisation économique »

Ouvert jusqu’au 17 mai 2022, la nouvelle édition de cet AMI s’adresse aux acteurs souhaitant s’impliquer dans la transition écologique, l’adaptation au changement climatique et la résilience des territoires en Ile-de-France ou en Normandie.

L’appel à manifestation d’intêret (AMI) « Transition écologique et valorisation économique » s’inscrit dans le cadre du contrat de plan interrégional État-Régions (CPIER), piloté par la Délégation interministérielle au développement de la vallée de la Seine (DIDVS). Cette démarche associant l’Ademe, les conseils régionaux d’Ile-de-France et de Normandie et les services de l’État vise à « favoriser l’essor de projets interrégionaux, innovants et exemplaires dans quatre domaines : l’économie circulaire, les nouvelles mobilités, les énergies renouvelables et de récupération, les filières industrielles à faible empreinte écologique et les enjeux d’adaptation au changement climatique et de résilience territoriale ».

La Seine à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). © Jgp

Ciblé sur l’Ile-de-France et la Normandie, l’appel à projets vise à développer « une économie plus circulaire et plus sobre en ressources, des systèmes de mobilité soutenables, les énergies renouvelables, des filières industrielles à faible empreinte écologique, d’adapter le territoire au changement climatique et développer sa résilience ».

Portée interrégionale

Parmi les critères de sélection des projets figurent notamment son caractère opérationnel, sa portée interrégionale, son degré d’innovation, son potentiel de déploiement, de reproductibilité et de création d’emplois. La « capacité à fédérer des acteurs de différents statuts et différentes régions » ainsi que la « qualité et la solidité du plan de financement » seront également pris en compte.

L’Ademe est chargée de la réception des dossiers de candidature et co-instruit les projets avec les deux Régions concernées afin, notamment, d’étudier l’opportunité d’un accompagnement des candidats. « Une réunion d’audition des porteurs de projets sera organisée avec les partenaires de l’AMI à l’issue de la phase de pré-instruction afin d’approfondir l’analyse des projets et finaliser l’instruction des dossiers », précise l’agence de la transition écologique. Un soutien financier d’un ou plusieurs partenaires de l’AMI peut être proposé et, en cas de financement, un soutien technique sera assuré par ces partenaires.

 

Plus d’informations sur l’appel à manifestation d’Intérêt « Transition écologique et valorisation économique »

Sur le même sujet

Top