Anne Hidalgo : « Le projet de la tour Triangle verra le jour et je m’en réjouis »

Le Conseil de Paris a voté, mardi 30 juin 2015, en faveur du projet de tour triangle situé dans le 15e arrondissement. Après un débat ponctué de vifs échanges, une courte majorité a été obtenue pour le déclassement de l’assiette de la tour, la signature d’une promesse de vente et d’un bail à construction avec la société Unibail-Rodamco.

Alors qu’en même temps, le tribunal administratif de Paris analysait le recours formé contre le précédent vote concernant la tour Triangle, un débat était organisé au Conseil de Paris sur une seconde version de ce projet.

La plupart des élus, qu’ils soient contre ou pour le projet, étaient d’accord pour dire que cette nouvelle configuration ne variait que très peu de la première. S’il comprendra, entre autres, un hôtel et des équipements publics, le troisième plus haut immeuble de Paris (180 mètres) restera essentiellement à destination de bureaux. Ce qui a permis à certains de dire que le projet est le même et qu’il ne s’agissait que d’une tentative de « passage en force » de l’exécutif de la mairie.

Des clauses sociales en faveur des franciliens

Pour d’autres, cette version est le fruit de la concertation. Anne Hidalgo a ainsi salué l’initiative du groupe communiste qui a permis l’intégration de plusieurs équipements publics et celle du groupe UDI-Modem qui a inscrit dans le projet la réalisation d’un hôtel de 120 chambres et d’un espace de coworking.

Deux voeux ont été soumis au vote à l’occasion de ce débat. Le premier, des élus du groupe écologiste de Paris, portait sur la réalisation d’un référendum sur les tours à Paris. Ce voeu n’aura pas eu le succès de celui porté par le groupe communiste qui vise, pour sa part, à intégrer des clauses sociales au projet. L’idée principale serait d’obliger le promoteur à privilégier les travailleurs franciliens dans la réalisation de la tour Triangle.

Sur le même sujet

Fiche institution

Top