Rêve de scènes urbaines : 1 an et 24 projets en cours

Plusieurs centaines de participants ont répondu, mercredi 26 avril 2017, à l’invitation de Rêve de scènes urbaines. Le démonstrateur industriel de la ville durable implanté sur le territoire de Plaine commune (Seine-Saint-Denis) a fêté sa première année en décrivant ses activités et une liste de 24 projets innovants.

En ouverture de cette matinée de présentation de Rêve de scènes urbaines (RSU), association présidée par José-Michaël Chenu (Vinci), qui rassemble près de 80 acteurs de la ville de demain, architectes, promoteurs, énergéticiens, BTPistes, Eric Lesueur (Veolia) a rappelé l’objectif de ces démonstrateurs industriels de la ville durable (DIVD). « Constituer des terrains de jeux en vue d’expérimenter des innovations en série pour bâtir la ville durable de demain, résiliente, frugale, bas carbone, circulaire et inclusive. Construire des solutions qui garantissent l’attractivité économique, mais aussi la qualité de vie, l’harmonie sociale. Autant d’éléments qui ne peuvent s’obtenir qu’en commun », a-t-il poursuivi.

Plusieurs centaines de participants ont répondu mercredi 26 avril 2017 à l’invitation de Rêve de scènes urbaines. © Jgp

C’est le sens de l’appel à projets lancé en 2015 par les ministères du Logement et de l’Environnement, dont Rêve de scènes urbaines est un des cinq lauréats franciliens. Eric Lesueur a salué au passage le soutien intellectuel, juridique et contractuel fourni en l’espèce par les services de l’Etat.

Traumatisme urbain et humain

Pourquoi le choix de Plaine Commune pour faire un de ces laboratoires de la ville de demain ? « Parce que le territoire, qui a connu une série de traumatismes urbains et humains ne peut compter que sur l’innovation pour tourner la page de la désindustrialisation », a résumé Patrick Braouezec.

Le président de Plaine Commune a fait l’éloge de cette forme originale de partenariat entre le public et le privé. A condition que chacun respecte les règles du jeu. © Jgp

Le président de Plaine Commune a fait l’éloge de cette forme originale de partenariat entre le public et le privé, mobilisé autour de l’objectif « de bâtir un territoire d’innovation, résilient, choisissant la voie d’un développement maîtrisé ». Avec une règle du jeu claire : que le monde de l’entreprise produise de l’innovation « sinon sous le contrôle des élus, au moins en s’inscrivant dans le projet politique porté par la puissance publique ». « Pas question de privatiser des bouts de ville », a martelé l’élu.

Table ronde lors de cette matinée d’échanges et de présentation de Rêve de scènes urbaines. © Jgp

Francis Dubrac, président de Plaine Commune promotion, a rappelé en quelques chiffres l’histoire hors norme de Plaine Commune, le plus grand territoire industriel d’Europe qui a laissé place à quelque 950 ha de friches, qui a perdu 25 000 emplois au cours des dernières décennies avant d’en recréer 60 000, construisant 2 millions de m2 en quelques années.

Une vraie aventure collaborative

« Rêve de scènes urbaines constitue une vraie aventure collaborative, lieu de coproduction et de dialogue », a indiqué Fabien Garnier, qui dirige le comité de pilotage. Ce dernier a cité, pour les remercier, les membres de ce « Copil » : Advancity, Artelia, Lafarge, Saint-Gobain, Vinci, Véolia, EDF et Enedis.

« Rêve de scènes urbaines constitue une vraie aventure collaborative, un lieu de coproduction et de dialogue », a indiqué Fabien Garnier, qui dirige le comité de pilotage. © Jgp

Il a également rendu hommage à l’ensemble des membres engagés dans l’aventure, PME, start-up, grands groupes, universitaires, cabinets d’ingénierie et d’études techniques. « Nous avons ici fixé comme thème central de nos innovations la reconstruction de la ville sur la ville », a-t-il souligné. Pour Fabien Garnier, ces démonstrateurs doivent également jouer le rôle de vitrine de l’innovation française en matière de services urbains et de smart city à l’international. A l’instar de la visite des plus grands groupes chinois à l’automne dernier, au Domolab de Saint-Gobain (Aubervilliers).

Capacité d’innovation retrouvée

« Rêve de scènes urbaines initie de nouvelles formes de coopération et de rencontres entre le privé qui innove et les territoires qui ont envie d’être stimulés par l’innovation », s’est félicité José-Michaël Chenu (Vinci), qui préside l’association.

José-Michaël Chenu, (Vinci), président de Rêve de scènes urbaines. © Jgp

« Tout en respectant naturellement les règles du jeu fixées par l’Etat, qui constituent autant d’invariants, ces démonstrateurs illustrent que l’on peut désormais innover de façon beaucoup plus spontanée et créatrice de valeur que dans les modes traditionnels de production de la ville, poursuit-il. Pour José-Michaël Chenu, si les industriels français de la ville s’étaient légèrement assoupis à la fin du XX° siècle, à force de respect des normes et des réglementions diverses, ils démontrent aujourd’hui pleinement leur capacité d’innovation retrouvée. »

Depuis un an, les membres de RSU se sont engagés à présenter 150 idées par semestre aux élus de Plaine Commune, afin qu’ils sélectionnent les projets les intéressant. 24 sont en cours d’expérimentation.

Les 24 projets en cours

  • PRECOS – Outil d’aide à la décision sur les projets urbains en fonction du changement climatique (Artelia – Inra)
  • ILOT FRAIS – Lutter contre les ilots de chaleur urbains en combinant diverses solutions (Veolia, Lafarge, Eurovia, Artelia, Vinci Immobilier)
  • Usine d’impression 3D Béton –  Expérimenter des solutions constructives 3D (XtreeE)
  • PROTOCOLE BIM – Concevoir et tester en conditions réelles la chaîne de contrats de la conception à la réalisation d’un chantier en BIM. (Philia – GTM Bâtiment)
  • MAQUETTE NUMERIQUE INFRASTRUCTURES – un premier pas vers l’optimisation des interventions sur voirie (GTM Bâtiment, Vinci construction, Vinci Immobilier)
  • HABITAT MODULAIRE BETON – une application possible au village olympique (Cubik Home)
  • WILD CONCRETE – Végétaliser le béton (Advancity, XTU architects)
  • AGRICULTURE URBAINE EN TOITURE-TERRASSE – concevoir et optimiser un système constructif adapté. (Veolia – Lafarge)
  • PONKAWALL – mur anti-bruit photovoltaïque et communicant (Philippon-Kalt – Enedis)
  • MUR ANTI-BRUIT EOLIEN (Techsafe Industries, Enedis, Eurovia, Fluidyn)
  • MICRO-SMART-GRID – Réaliser un cas d’école sur l’optimisation énergétique et les échanges d’énergie entre des bâtiments aux profils complémentaires (Vinci Energies, Enedis)
  • EVALUATION MULTICRITÈRES – Application au siège de Veolia (Efficacity)
  • PLATEFORME MUTUALISEE DE VALORISATION DES DECHETS DE CHANTIERS (Lafarge, Eurovia, Veolia, Artelia, Saint-Gobain)
  • SOLDATING – Faciliter le réemploi des terres non-polluées (Advancity, Hesus)
  • SERVICE DE VALORISATION DE PROXIMITE – pour les déchets ménagers recyclables (Veolia)
  • INSERTION COHABITAT – Une colocation pour six adultes handicapés (Cap Solidarité)
  • LA MAISON DE L’HABITAT DURABLE – Un lieu de sensibilisation et d’apprentissage (Métropop)
  • DATALAB – Organisation et gestion du jeu des données du démonstrateur industriel de ville durable (RATP, EDF, Orange, Yélé, Enedis)

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other