Portfolio : « Reinventing cities » is online

Le site de la compétition d’architecture internationale, lancée par le C40 présidé par Anne Hidalgo, sur le modèle de « Réinventer Paris » et d’ « Inventons la métropole », est en ligne. Avec les images des 45 sites soumis au concours par 15 villes. Les projets devront être des démonstrateurs de la ville décarbonée.

Description des 45 sites soumis par 15 métropoles internationales au concours, rappel des objectifs et de la nature de cette compétition lancée au niveau mondial par le C40 sur le modèle des « Réinventer », mais aussi espaces « meet-up » où les sociétés, architectes, développeurs, constructeurs, start-up, association, artistes, peuvent se présenter. Le site de Reinventing cities est en ligne. On y découvre notamment les photos des quatre sites présentés par la France.

La halle de décuvage Pleyel de Saint-Denis, un des sites soumis par le Grand Paris à Reinventing cities. © DR

La halle de décuvage Pleyel de Saint-Denis, les deux parcelles situées le long du canal de l’Ourcq MBK et K1/K2 à Bobigny, la porte de Montreuil et les sites des trois passerelles sur la Seine soumis au concours par Paris.

« Reinventing cities » est un appel à favoriser l’émergence de projets urbains visant la neutralité carbone à travers le globe, en développant les idées les plus innovantes, transformant des emprises délaissées ou sous-utilisées en sites emblématiques de soutenabilité et de résilience, rappelle le site Internet. Le règlement du concours devrait prochainement être mis en ligne. Le renforcement de la coopération entre le public et le privé pour mettre en œuvre des nouvelles approches de fabrique de la ville décarbonée figure également parmi les objectifs du concours.

MBK et K1/K2 à Bobigny. © Apur

Bobigny soumet deux parcelles le long du canal de l’Ourcq. © DR

Chacun des projets concurrents devra constituer un modèle de neutralité carbone, de solutions climatiques innovantes, de contribution à l’intérêt général indique le site du concours. Les projets seront également sélectionnés en fonction de leur reproductibilité internationale.

La place du site de Cape town, en Afrique du sud. © DR

Tout comme pour les Réinventer et Inventons français dont « Reinventing cities » s’inspire, les lauréats devront acquérir ou louer les sites du concours pour y construire leur projet. Les équipes multidisciplinaires appelées à concourir seront composées d’architectes, d’urbanistes, de développeurs, de bureaux d’études environnement, de groupes de voisins, d’artistes, etc…

Les sites soumis au concours (*) présentent une grande variété de typologie, de niveau de développement, allant de la parcelle vide à l’îlot urbain. L’idée est d’inspirer ainsi toute une gamme de solutions de nature à faire face aux défis du changement climatique.

Lima soumet deux sites au concours, dont un terrain de 64 ha, au nord de la ville, dans le district d’Ancon, qui connaît un fort développement urbain, comme ne le montre pas l’iconographie mise en ligne. ©DR

* Les villes concurrentes sont : Auckland, Cape Town, Chicago, Houston, Lima, Madrid, Mexico city, Milan, Oslo, Paris, Quito, Reykjavík, Rio de Janeiro, Salvador, San Francisco.

Le centre commercial et d’information touristique, au cœur d’Hallidie Plaza, soumis par le ville de San Francisco. © DR

Les 5 700 m2 du site de Lágmúli, à Reykjavík, se caractérisent par le présence d’un sous-sol propice à la géothermie.

Prefeitura à Salvador au Brésil, un site historique de 2 530 m2 très bien desservi par les transports en commun. © DR

The Falls Carpark, à Auckland, en Nouvelle-Zélande, propose un parking de 5 313 m2. © DR

Fossumdumpa, Oslo, Norvège : un site d’1,9 ha. © DR

 

Consultez le site de Reinventing cities

Sur le même sujet

Top