La métropole du Grand Paris lance l’initiative « Centres-villes vivants »

Réuni lors de son bureau, le 10 avril 2017, la métropole du Grand Paris a notamment lancé l’initiative « centres-villes vivants » qui lui permettra de soutenir les communes pour développer et revitaliser leurs centres-villes.

Le bureau de la métropole du Grand Paris, réuni lundi 10 avril 2017, a validé à l’unanimité, sur le rapport de Denis Badré, conseiller métropolitain délégué aux questions financières et fiscales, 26 projets pour un montant total de 3 179 000 euros dans le cadre du Fonds d’investissement métropolitain.

L’immeuble BeOpen, siège des services de la métropole du Grand Paris. © Jgp

« A ce jour, depuis la mise en place du FIM et avec l’enveloppe du pacte Etat-métropole, la métropole du Grand Paris a mobilisé un total de 33,66 millions d’euros d’investissements en faveur des projets portés par ses communes membres et les EPT », fait valoir la métropole. Le bureau de la métropole a par ailleurs lancé de manière unanime une série de travaux.

Schéma d’aménagement numérique

A partir de la communication de Daniel-Georges Courtois, vice-président aux nouvelles technologies et à l’aménagement numérique, le bureau a validé les quatre axes stratégiques suivants :

  • la préparation du schéma métropolitain d’aménagement numérique dont la loi NOTRe a confié la responsabilité à la MGP à compter du 1er janvier 2017,
  • des actions en propre que la métropole mènera en matière de numérique et de nouvelles technologies,
  • des actions en soutien aux initiatives des communes ou des EPT et les actions autour desquelles la métropole fédérera les collectivités territoriales,
  • et enfin, l’usage et la prise en compte du numérique et des nouvelles technologies dans la stratégie et l’action globales de la métropole (planifications, coopérations, évènements, etc.).

ZAC d’intérêt métropolitain

La métropole s’engage, par ailleurs, dans la définition de l’intérêt métropolitain en matière d’aménagement. A partir de la communication de Georges Siffredi, vice-président à l’aménagement du territoire métropolitain, le bureau a donné mandat au président et au vice-président compétent pour recenser au niveau de chaque commune et territoire les zones d’aménagement susceptibles de devenir des ZAC d’intérêt métropolitain.

Qualité de l’air et économie circulaire

Daniel Guiraud, vice-président à la mise en œuvre de la stratégie environnementale, a rappelé l’engagement et la participation de la métropole à la création de l’Observatoire mondial des villes pour la qualité de l’air (GUAPO). Xavier Lemoine, conseiller métropolitain délégué, est revenu sur l’action de la métropole en matière d’économie circulaire. A ce titre, la convention entre la métropole et l’Institut d’économie Circulaire sera signée le 18 avril prochain au siège de la métropole.

« Centres-villes vivants »

En outre, le président de la métropole a lancé l’initiative « centres-villes vivants » qui permettra à la métropole, notamment à partir du dispositif de préemption des baux commerciaux et des projets de travaux d’aménagement des centres-villes, de soutenir les communes qui en feraient la demande pour développer et revitaliser leurs centres-villes.

La MGP met en place un dispositif financier pour soutenir la revitalisation des centres-villes. © Jgp

Agence européenne du médicament

Enfin, le bureau de la métropole a émis, à l’unanimité, un vœu de soutien à la candidature de Villejuif dans le cadre de la relocalisation de l’Agence européenne du médicament. Cette candidature est également soutenue par la région Ile-de-France, la mairie de Paris et le conseil départemental du Val-de- Marne. La métropole participera à la délégation qui défendra la candidature du site de Villejuif et qui sera auditionnée le 12 avril au ministère de la Santé par Geneviève Fioraso, ancienne ministre et présidente du Comité interministériel en charge de l’examen des huit candidatures.

Sur le même sujet

Fiche institution

Top