Les transports franciliens s’adaptent au couvre-feu

Une modification du trafic va intervenir après 21h à partir du 28 octobre 2020 sur le réseau francilien, avec environ un train ou un bus sur deux, afin de tenir compte des effets du couvre-feu.

Alors que la moyenne de fréquentation des transports tourne autour de 68 % sur les lignes franciliennes, Ile-de-France mobilités a communiqué, le 26 octobre, sur le maintien du trafic à 100 % de l’ouverture jusqu’à 21h. « L’amplitude horaire d’ouverture demeure inchangée pour ne pas pénaliser les Franciliens ayant l’obligation de se déplacer tôt le matin ou tard le soir », observe l’autorité.

Les lignes 4, 7 et 13 vont faire l’objet d’un renfort d’offre de 20h à 21h. © Jgp

Bien qu’il n’y ait « pas de surcroit de trafic par rapport à la normale, sauf exceptions » entre 20h et 21h, des renforts ponctuels d’offre vont être mis en place sur les lignes 4, 7 et 13. Les autres lignes « restent sous surveillance et seront renforcées si nécessaire ».

Fréquentation nulle après 23h

Après 21h, la fréquentation est de 13 % depuis l’instauration du couvre-feu par rapport à la normale et chute à presque zéro après 23h. Ainsi, l’offre du métro sera réduite à environ un métro sur deux, dans la limite de 20 minutes de temps d’attente, au-delà de 21h ; la fréquence des lignes de bus les plus fréquentées et de celles desservant les hôpitaux restera, elle, inchangée. Pour les autres, la fréquence sera réduite à un bus sur deux, dans la limite de 30 minutes maximum entre chaque véhicule ; pour les trains et RER, l’offre sera réduite à un train sur deux, sauf pour les lignes où le temps d’attente est supérieur ou égal à 30 minutes en période normale.

« Le niveau d’offre de transport sera analysé quotidiennement et pourra être adapté en fonction de la fréquentation et notamment après les vacances scolaires, afin de s’assurer de ne pas pénaliser les voyageurs contraints de prendre les transports en commun pendant le couvre-feu », note IDF mobilités.

Sur le même sujet

Top