Les JO auront-ils la peau des bouquinistes ? 

Pour « raisons de sécurité », la préfecture de Paris a exigé à nouveau, mais cette fois sous réserve, le 28 septembre dernier, le retrait des boîtes des bouquinistes pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques le 26 juillet 2024. Une décision contre laquelle s’insurgent ces libraires atypiques, pas prêts d’abdiquer. 

 

Sur le même sujet

Top