Hors-série n°60 – Le bâtiment se met à la sobriété : mieux concevoir pour mieux durer

Le chantier du siècle. On ne le répétera jamais assez : c’est une spécificité régionale, le bâtiment est, en Ile-de-France, le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre, devant les transports.

Son verdissement est donc indispensable pour atténuer le changement climatique. Mais il ne suffit pas de « construire vert », et encore moins de construire « smart », en utilisant les dernières technologies et automatismes domotiques : il faut aussi, parfois, renoncer à construire et se contenter de réhabiliter l’existant.

L’acte de bâtir, même en se pliant aux normes environnementales les plus sévères, se révèle en effet souvent plus impactant pour la planète que celui de donner une seconde vie à des bâtiments anciens. De la même façon, les technologies avancées, qui naguère allaient immanquablement de pair avec la notion de « bâtiment vert », ne sont pas toujours une panacée : à l’inverse, souvent moins gourmand en énergie, le low-tech est en général plus facile à manier pour les habitants. Et par là même, plus efficace.

En 2024, la notion de bâtiment durable ne rime donc plus nécessairement avec celle de construction durable. Elle rime en revanche, de plus en plus fréquemment, avec celle d’inventivité et d’anticipation : il faut savoir redonner une seconde, voire une troisième vie à des bâtiments existants en changeant parfois totalement leur fonction. En faisant bien entendu appel à des matériaux de réemploi, bio ou géosourcés. L’architecture devient frugale, mais encore plus inventive ! Une tendance que soutient l’Ademe Ile-de-France que dirige désormais Amélie Renaud, nouvelle directrice régionale.

Consulter les premières pages :

Au sommaire :

Repères

  • Le bâtiment, une empreinte environnementale marquée
  • Bâtiment durable : une foison de normes, certifications et labels
  • Ile-de-France : de multiples initiatives
  • Amélie Renaud : “Un bâtiment neuf est là pour 100 ans. Il faut donc intégrer dès sa conception les différents usages qu’il pourra connaître”

Mieux concevoir

  • Véronique Pappe : « Il faut apprendre à concevoir des bâtiments avec le “déjà-là” »
  • Le logement à l’ère de l’adaptation au changement climatique
  • Quand les bâtiments contribuent à la durabilité du quartier
  • En matière de construction, rien ne se perd… tout se transforme !
  • Concevoir des locaux modulaires et évolutifs

Méthodes constructives

  • Développer l’architecture frugale
  • Philippe Madec : “Je suis pour le durable au prix du jetable”
  • Le hors-site commence à émerger
  • Ecomatériaux : des ressources importantes pour des filières en quête de structuration
  • Réemploi : une montée en compétences des acteurs tirée par une dynamique collective

Usages et avenir

  • Accompagner pour maintenir les performances énergétiques
  • Prévoir la réversibilité pour simplifier les transformations
  • Des outils pour évaluer l’impact carbone à l’échelle du quartier

 

Découvrez également l’ensemble des hors-séries du Journal du Grand Paris :

Top