Grand Orly Seine Bièvre mise sur la culture pour maintenir le lien social

Les 12 conservatoires de Grand Orly Seine Bièvre, de même que le réseau de médiathèques et de ludothèques du territoire, dématérialisent les enseignements artistiques et ouvrent leurs fonds au plus grand nombre. Pour maintenir le lien en ces temps perturbés.

La culture pour maintenir le lien, briser la solitude du confinement, concurrencer Netflix et BFM TV dans les familles, par des cours de violon à distance, des vidéos de chorégraphie ou des jeux éducatifs en ligne. C’est ce que promeuvent les services de Grand Orly Seine Bièvre depuis la semaine dernière. Avec un succès qui étonne les initiateurs de cette démarche, qui n’est d’ailleurs pas propre à ce territoire mais largement mise en œuvre à travers le pays.

« Je connaissais l’engagement des équipes de professeurs et d’animateurs culturels, mais leur engouement pour maintenir un enseignement artistique ou diffuser des œuvres ou des jeux malgré le confinement dépasse nos attentes », résume Véronique Gérard, directrice générale adjointe, en charge des équipements culturels et sportifs, et du patrimoine bâti à Grand Orly Seine Bièvre.

Concrètement, les 400 professeurs des 12 conservatoires du territoire recourent à l’ensemble des outils disponibles pour maintenir un lien avec les familles de leurs quelque 6 500 élèves. « Ce n’est pas véritablement de l’enseignement. Il faut rester modeste, d’autant que nous sommes très orientés vers l’enseignement collectif, qui n’est pas possible à distance », remarque Jean Gaillard, directeur des conservatoires des Portes de l’Essonne.

Leçons de clavecin en visioconférence

Mais les cours de clavecin en visioconférence, les vidéos de chorégraphies transmises pour que les élèves les mémorisent ou les cours de diction, de respiration ou d’éloquence adressés aux apprentis comédiens permettent de maintenir un lien. Un terme sur lequel insiste Xavier-Romaric Saumon, directeur du conservatoire situé au Kremlin-Bicêtre. « Nous sommes des agents du service public, et nous nous devons, dès lors, d’apporter un service au public, qui prend sa pleine mesure alors que les familles sont face à leur solitude, souligne-t-il. Nous nous sommes rendu compte que certains élèves n’avaient jamais entendu jouer seul l’instrument qu’ils apprennent. C’est l’occasion », poursuit-il.

Xavier-Romaric Saumon, directeur du conservatoire situé au Kremlin-Bicêtre. © DR

L’ensemble des enseignants et plus de la moitié des familles dont un des membres suit l’enseignement d’un des conservatoires du territoire bénéficient de ces dispositifs dématérialisés, mis sur pied le plus souvent à l’initiative des enseignants eux-mêmes et que la direction générale du territoire n’a fait qu’encourager.

Le réseau des médiathèques et de ludothèques de Grand Orly Seine Bièvre a ouvert, pour sa part, ses fonds à l’ensemble des habitants, étudiants ou salariés du territoire, en simplifiant à l’extrême les formalités requises. En quelques clics, chacun peut ainsi visionner des films en streaming, télécharger des modules d’autoformation (au permis de conduire par exemple), des livres, des jeux et des ressources multiples. L’établissement public territorial s’apprête à mettre en ligne sur le site de ses médiathèques une sélection des contenus gratuits disponibles en ligne, en provenance des chaînes de télévision notamment, assurant la continuité culturelle malgré l’isolement.

Sur le même sujet

Top