Exposition : Paris vers la résilience environnementale en 2050

La ville de Paris et le CAUE 75 (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) ont présenté, le lundi 5 février 2024, une exposition consacrée à la résilience environnementale de la Capitale à l’horizon 2050. Une démarche expérimentale faisant participer à la fois des enfants, des étudiants et même des détenus. « La ville résiste et trouve des solutions face aux chocs, elle nous montre qu’il y a des voies », résume Marion Waller, directrice du Pavillon de l’Arsenal.

L’exposition inaugurée le 5 février au Pavillon de l’Arsenal est protéiforme, difficile à saisir au premier regard. Plusieurs maquettes attirent l’œil. Il y a celle de la dalle des Olympiades, transformée en « percée » abritant une « citoyenneté de l’anthropocène » sous un dôme de chaleur de plus de 40°C ; il y a aussi « l’îlot 3S », un projet qui propose de transformer le théâtre de la ville en thermes publics et de faire de la place du Châtelet un « lieu pionnier du droit à la fraîcheur ». « On a imaginé des placettes extérieures sur plusieurs niveaux pour offrir une pente douce et végétalisée vers la Seine », explique au Journal du Grand Paris Arnaud Breuillier, étudiant à l’Ecole nationale supérieure de paysage du Versailles et membre de l’équipe étudiante qui a proposé cet « îlot de fraîcheur » pour Paris 2050.

Marion Waller, directrice du Pavillon de l’Arsenal. © Arnaud Paillard/Jgp

« Positivité »

Mais qu’est-ce que Paris 2050 ? « C’est un petit extrait de comment on imagine aujourd’hui l’avenir », résume Marion Waller, dans son discours introductif à l’inauguration de l’exposition. « Dans le cadre de la refonte de la stratégie de résilience de la ville de Paris, nous avons eu l’occasion de travailler sur une nouvelle stratégie pour faire face aux crises. Une façon d’ouvrir les imaginaires et de travailler le champ des possibles », complète Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris chargée de l’innovation, de l’attractivité, de la prospective et de la résilience. Rappelant que « la prospective ne prévoit pas l’avenir » mais sert plutôt à « éclairer le futur », l’adjointe a souligné que la ville, à l’horizon 2050, sera « vivable, mais différemment ». « Je suis surprise par la positivité des étudiants avec lesquels nous avons travaillé qui voient un futur durable », a conclu Pénélope Komitès.

© Arnaud Paillard/Jgp

Concrètement, l’exposition « Paris 2050 » est l’aboutissement de quatre dispositifs distincts dont le premier, une consultation étudiante, a démarré en septembre 2022. Des ateliers pédagogiques avec des enfants ont ensuite été organisés à partir de janvier 2023, suivis par des ateliers d’écriture dans les bibliothèques et médiathèques de la ville en juin 2023 et enfin par un appel à projets artistiques en juillet. Chaque participant à ces dispositifs est parti de quatre textes prospectifs pour baliser leur réflexion, contenant des « fragments de futur », des tendances, des signaux faibles ou forts et un angle d’attaque pour contextualiser un futur possible à Paris. Ces textes portent sur les thématiques suivantes : « Répétitions générales », qui met l’accent sur la mobilisation face aux différents risques ; le « droit à la fraîcheur », dans un futur marqué par les canicules intenses ; « Paris partagé », qui réfléchit à la perspective d’une vague migratoire liée aux réfugiés climatiques ; et « Fluctuat nec mergitur », une thématique centrée sur la Seine.

Un avenir vivable mais difficile

Un futur, pas forcément radieux, mais en tout cas inventif, se dégage de ces travaux. Un futur où certains îlots, qui, « pour diverses raisons techniques […], n’ont pas pu être aménagés de manière assez efficace et forment des îlots de chaleur atteignant des températures records », deviennent des « zones-ressources de collecte d’eau par condensation ». Un futur où « la promiscuité est rendue confortable par l’usage de matériaux isolants à haute performance », et dans lequel un « réseau du vélo fluvial en libre accès, le Vél’eau » permet de naviguer sur la Seine, « y compris lors des épisodes de crue ».

Parmi les visions du futur proposées par les étudiants, l’une d’elles propose de dormir le jour et de vivre la nuit lors des épisodes de fortes canicules, ou en tout cas d’adapter nos modes de vie « à l’espagnole » et de profiter d’un épisode de repos en milieu de journée. Une quinzaine de détenus du centre pénitentiaire de Paris-La Santé a également participé à des ateliers pour imaginer « l’élaboration de solutions d’atténuation et d’adaptation » pour les conditions de vie et de travail en détention.

L’exposition sera complétée par une série de débats et conférences sur les thèmes de Paris souterrain, du futur des migrations, des canicules et des crues au cours des mois de février et de mars 2024.

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other