Baisse du chiffre d’affaires pour 80 % des entreprises d’Ile-de-France

Une enquête menée par le CCI Paris Ile-de-France auprès de 2 000 chefs d’entreprise franciliens pour mesurer l’impact de la crise sanitaire rapporte que 80 % d’entre eux déplorent une baisse de chiffre d‘affaires, 35 % rencontrent des difficultés de trésorerie et 27 % des ruptures d’approvisionnement.

Les résultats de l’enquête dévoilée le 7 avril 2020 par la CCI Paris Ile-de-France signalent que 87 % des commerces de proximité (hors alimentaire) en Ile-de-France sont concernés par des mesures de fermeture administrative. « Les chefs d’entreprise estiment que leur activité est fortement orientée à la baisse à cause de la crise du Covid-19 », indique la chambre régionale. Ainsi, 80 % d’entre eux constatent une baisse de chiffre d‘affaires, 35 % des difficultés de trésorerie et 27 % des ruptures d’approvisionnement.

24 % des chefs d’entreprise ont dû faire face à des baisses d’effectif, soit pour motif de garde d’enfants de moins de 16 ans et/ou de personnes fragiles (55 % d’entre eux), soit pour motif de maladie (25 %), soit parce que les salariés invoquent leur droit de retrait (20 %), relève également cette enquête. En réaction à la crise, 71 % des personnes interrogées ont eu recours à l’activité partielle, 50 % au report des échéances sociales et 35 % au report des échéances fiscales.

Difficultés pour mettre en place le chômage partiel

Une entreprise sur deux a au moins un salarié en télétravail, et plus de 20 % ont placé l’ensemble de leurs équipes en télétravail, remarque aussi la CCI Paris Ile-de-France. Enfin, 56 % des entreprises rencontrent des difficultés pour mettre en place le chômage partiel dans leurs structures.

Une entreprise sur deux a au moins un salarié en télétravail, et plus de 20% ont placé l’ensemble de leurs équipes en télétravail. © DR

Pour faire face à cette situation, la chambre régionale a déployé plusieurs dispositifs dont un numéro spécial (01 55 65 44 44 – tarif d’un appel local) et une adresse mail dédiée (urgence.entreprise@cci-paris-idf.fr) « pour apporter un soutien sur mesure aux entreprises, avec des conseillers dédiés dans les huit départements franciliens ». Début avril, c’est l’outil « J’aime mes commerces à domicile » qui a été mis en place pour référencer et informer sur les commerçants en capacité de livrer et d’assurer la vente à emporter dans chaque commune.

Tags

Sur le même sujet

Top