Alain Cluzet remporte le Prix Haussmann 2018

Le 23 mai 2018 à la mairie du 17e arrondissement de Paris a eu lieu la cérémonie de remise du Prix Haussmann 2018 qui a récompensé Alain Cluzet pour son ouvrage « Le Grand Paris : l’accélération du monde ».

Après le sociologue Michel Maffesoli – qui avait eu l’honneur l’année passée de départager les différents livres liés à l’histoire, à l’habitat et à l’urbanisme de l’Ile-de-France -, c’est Geoffroy Boulard, conseiller de la métropole du Grand Paris et maire du 17e arrondissement, qui présidait le jury du prix organisé par la Fnaim Grand Paris. « Paris repose sur ses habitants, l’ambition est de faire de l’agglomération une métropole mondiale avec le développement des pôles et des transports », a-t-il rappelé le 23 mai.

Alain Cluzet

Alain Cluzet et Geoffroy Boulard lors de la remise du Prix Haussmann 2018, le 23 mai 2018. © Aude Vayre

Le maire du 17e arrondissement a remis le premier prix à Alain Cluzet, qui pose dans son livre la question des conséquences de la création d’un Grand Paris influencé par un modèle de développement européen attentif aux fractures environnementales, culturelles et territoriales. Le directeur général des services de Courbevoie a notamment souligné une certaine « peur du changement » visible au sein de la Capitale. Il a aussi insisté sur l’importance du développement de villes-relais comme Villejuif dans le domaine médical ou du plateau de Saclay dans le cadre de la recherche. « Vivre sur ses acquis, beaucoup de villes ont essayé, peu ont réussi », a-t-il conclu.

Pascal Auzannet également primé

Eric Berger, président du Ceser Ile-de-France, a remis une récompense à Pascal Auzannet pour son ouvrage « Les secrets du Grand Paris : zoom sur un processus de décision publique ». En tant qu’acteur incontournable dans l’évolution du projet du Grand Paris express, l’auteur a côtoyé nombre de personnalités politiques (Jean-Marc Ayrault, Jean-Paul Huchon, Claude Bartolone…). Autant de noms que d’anecdotes présentes dans ce livre qui soulignent de son propre aveu « les rapports de force, les égos et la communication » entre acteurs dans le cadre de ce processus décisionnel.

Le deuxième accessit est revenu à « L’autre Paris – 10 promenades dans les quartiers qui réinventent la capitale ». Cet ouvrage, qui s’adresse autant aux touristes qu’aux habitants, propose de découvrir des itinéraires méconnus et souvent délaissés par les visiteurs au profit du centre parisien. Pour Geoffroy Didier, vice-président chargé de l’attractivité, du logement et de la rénovation urbaine au conseil régional d’Ile-de-France, « Nicolas Le Goff a eu l’intelligence de faire partager ce Paris qu’on ne connaît pas ». L’auteur a, lui, estimé essentiel de rappeler que ce Paris qu’il évoque « n’est pas si alternatif », assurant qu’une suite consacrée au versant ouest de la Capitale est d’ores et déjà prévue.

Yvan Tessier a également été primé pour son ouvrage « Villages et faubourgs de Paris – entre ville et campagne, ruelles tortueuses, maisons basses et jardins secrets ». « Ce livre est une invitation à la flânerie », a estimé Jean-Martin Delorme, directeur régional d’Ile-de-France de l’hébergement et du logement (DRIHL).

Sur le même sujet

Top