Ubitricity : des mâts d’éclairage pour recharger des véhicules électriques

Doter les mâts des candélabres d’éclairage d’une prise de recharge : c’est l’idée simple et peu coûteuse d’ubitricity. L’entreprise a été créée en 2008 à Berlin, se développe à grande vitesse au Royaume-Uni et a entamé son déploiement en France.

Utiliser le réseau de candélabres existants pour déployer rapidement et à bas coût un réseau de recharge pour véhicule électrique : c’est l’idée simple et éprouvée sur laquelle repose ubitricity. Les avantages de cette solution sont multiples : elle évite d’éventrer les trottoirs par des travaux de génie civil coûteux pour installer de nouvelles bornes et utilise l’énergie déjà disponible, à fortiori lorsque la conversion de l’éclairage public au LED a libéré de la puissance. Cette solution réduit en outre la facture de l’installation de ces points de charge, en offrant une économie substantielle par rapport à la mise en place de bornes classiques.

Utiliser le réseau de candélabres existants pour déployer rapidement et à bas coût un réseau de recharge pour véhicule électrique : c’est l’idée simple et éprouvée sur laquelle repose ubitricity. © DR

Ubitricity pourrait à point nommé permettre à la France d’atteindre ses objectifs : alors que le pays compte aujourd’hui 30.000 points de charge, 100 000 devront avoir été installés fin 2021… et 7 millions d’ici 2030. Or, avec près de de 10 millions de points lumineux, la France possède l’un des plus grands parcs d’Europe en la matière. Cette innovation réside dans une solution compacte offrant une intégration dans la quasi-totalité des mâts d’éclairage neufs ou existants. L’entreprise déploie sur cette base un système de gestion, capable de facturer directement l’utilisateur. Ces prises peuvent être déployées partout où l’éclairage est présent : voies publiques et résidentielles, collectivités locales, copropriétés, grandes surfaces et zones commerciales, parc d’entreprises, parkings publics ou privés, aires de covoiturage… Et là où il n’y a pas de candélabres, la société installe ses propres bornes, là encore grâce à une solution à faible coût.

Ubitricity offre ainsi à ses utilisateurs des recharges douces (inférieures à 7 kW), parfaitement adaptées aux comportements des automobilistes, qui, pour la grande majorité d’entre eux, rechargent leur véhicule durant la nuit. Avec une grande simplicité d’usage : aucun téléchargement d’application n’est requis. Il suffit, pour recharger son véhicule électrique, hybride ou son 2-roues sur les bornes des lampadaires, de scanner un QR code et de se laisser guider en 3 clics.

Ubitricity, qui se développe à grande vitesse au Royaume-Uni, avec 2 500 points de recharge déjà posés, a déjà mené avec succès plusieurs expérimentations en France.

Auteur
Top