Paris lance un appel à contributions sur la gratuité des transports publics

La Ville a lancé, le 19 juillet 2018, un appel à contributions auprès des entreprises du secteur de la mobilité, des start-up, des universitaires et académiques, des acteurs associatifs et institutionnels et du grand public pour alimenter l’étude sur la gratuité des transports en commun demandée par Anne Hidalgo.

En mars dernier, la maire de Paris a demandé à plusieurs de ses adjoints de conduire une étude sur la question de la gratuité des transports en commun pour l’ensemble des citoyens. « Pour apporter de nouvelles idées et étendre le débat », un appel à contributions vient d’être lancé, en partenariat avec le Boston consulting group, qui « cible l’écosystème de l’innovation sur la mobilité ainsi que les acteurs associatifs, institutionnels et académiques et les citoyens qui souhaitent apporter des propositions dans ce débat », signale la municipalité.

Métro

L’étude de la mairie de Paris sur la gratuité des transports publics doit être présentée fin 2018. © RATP/N. Cilirie

Deux thématiques sont proposées aux contributeurs :

  • Gratuité totale des transports en commun pour les usagers dans une métropole internationale au XXIe siècle : quelles modalités de mise en place ?
  • Systèmes de tarification innovants dans un contexte de mobilité multimodale et connectée : quelles pistes d’exploration pour des systèmes de gratuité partielle ?

Auditions en septembre

Un comité de sélection pluridisciplinaire rassemblant élus et experts de l’innovation et de la mobilité évaluera les propositions. Celles retenues seront présentées lors d’un séminaire de restitution à l’Hôtel de ville le 12 octobre 2018. L’étude est, elle, attendue pour la fin de l’année.

« Ces contributions alimenteront l’étude qui s’appuiera également sur un travail académique mené en partenariat avec le laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques de Sciences Po et des auditions qui seront réalisées à partir de septembre 2018 », note la mairie. Les travaux du groupe d’experts mis en place par le conseil régional et présidé par Jacques Rapoport – qui remettra ses conclusions en septembre 2018 – seront également pris en compte dans ce cadre.

L’objectif porté par la ville de Paris dans cette étude est d’ouvrir le débat pour prendre en compte la révolution des mobilités, à date et dans le futur, rappelle la municipalité. Il s’agit de repenser le financement des transports en commun au bénéfice d’une mobilité plus durable, qui renforce les alternatives à la voiture individuelle carbonée, réduit la pollution de l’air et rend accessible des solutions de mobilité adaptées aux besoins de déplacement de chacun.

Sur le même sujet

Fiche institution

Top