Bures-sur-Yvette : une faculté sinon rien !

Jean-François Vigier se bat contre l’administration qui lui interdit de changer la destination d’une partie des locaux de la faculté des sciences de Bures-sur-Yvette. Ubuesque.

Jean-François Vigier, maire (DVD) de Bures-sur-Yvette (Essonne), avait de nouveau rendez-vous à la sous-préfecture de Palaiseau le 19 novembre 2014. Objectif de cette réunion de travail, en présence des dirigeants de l’Etablissement public de Paris-Saclay (EPPS) et de la Direction régionale de l’environnement de l’aménagement et du logement (Dreal), qui gère notamment les sites classés : trouver les voies et moyens de lever l’interdiction qui est faite à la ville de Bures-sur-Yvette de changer la destination des locaux qui abritent aujourd’hui encore la faculté des sciences de Bures.

Un tiers de cette faculté va prochainement rejoindre le plateau de Saclay, pour une meilleure mutualisation de ses ressources avec d’autres universités. « Mais, en vertu d’un arrêté de classement du site actuel de la faculté, qui date de 1959, et dont elle fait une interprétation qui nous semble abusive, la direction des sites classés nous indique que nous ne pourrons pas changer la destination de ces locaux. Autrement dit, nous devons soit accueillir une autre faculté, soit plancher les fenêtres des bâtiments concernés », déplore Jean-François Viguier, dont le projet consiste, justement, à « faire entrer la ville dans l’université »…

Top