58 quartiers franciliens bénéficieront du NPNRU

L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) vient de publier la liste des quartiers éligibles au titre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPRU). Décryptage.

ANRU1Très attendue, la liste des programmes qui bénéficieront des financements au titre du Nouveau programme national de renouvellement urbain est désormais connue. L’Ile-de-France compte 58 des 200 quartiers de cette liste. Au plan national, ce sont quelque cinq milliards d’euros qui seront engagés par l’Etat à ce titre. Le premier programme, initié en 2003, était crédité de 12 milliards  d’euros. « Mais seuls quatre milliards d’euros avait été financés en 2012 », fait valoir l’Anru. L’Etat a engagé un milliard d’euros chaque année en 2012, 2013 et 2014. Il honorera les engagements pris au titre de l’Anru1, soit cinq milliards restants, jusqu’en 2020, auxquels s’ajouteront donc les cinq milliards du nouveau programme.

Cinq milliards qui se décomposent comme suit :

  • 4 milliards d’euros seront affectés au 200 quartiers d’intérêt national de la liste publiée ce jour.
  • 150 millions d’euros financeront, à compter du 1er janvier 2015, les études de préfiguration nécessaires à la réalisation des projets.
  • 850 millions d’euros seront affectés aux préfets de chaque région, qui définiront, en lien avec les élus locaux, la liste des quartiers d’intérêt régional. Pour l’Ile-de-France, ce sont ainsi 170 millions d’euros qui seront affectés à des projets qui restent à définir.

Changement de stratégie. Derrière le changement de vocable, « Renouvellement urbain » se substituant à « rénovation urbaine », l’Anru affiche un changement de stratégie. « Nous ne souhaitons pas nous limiter à la rénovation du bâti, mais introduire dans les quartiers concernés une mixité d’activité, un réel développement économique, fait-on valoir à l’agence. Le cadre de vie, c’est une chose, mais c’est l’ensemble de la vie économique des quartiers que nous souhaitons dynamiser », poursuit-on.

Anru222La liste des 200 quartiers retenus dans le cadre de ce NPNRU a été effectuée en fonction des « dysfonctionnements urbains » identifiés : enclavement, espaces publics et habitats privés dégradés, etc. La méthode retenue par l’agence repose sur la nouvelle géographie des quartiers prioritaires résultant de la loi Lamy. Sur les 1 500 quartiers les plus pauvres au regard du revenu moyen par habitant, les 200 quartiers les plus en difficultés ont été retenus. La méthode dite du carroyage, introduisant une localisation fine du niveau de pauvreté, permet d’isoler des quartiers déshérités.

 

Consultez la liste des 58 projets du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) de l’Ile-de-France (pages 16, 17 et 18 du dossier de presse).

Top