Le métier d’opticien face à l’hyperconcurrence

Dans sa dernière étude, l’Observatoire économique régional de la CCI Paris Ile-de-France analyse les causes et les conséquences de l’hyperconcurrence qui caractérise le métier d’opticien au sein de la Région capitale.

On dénombre en Ile-de-France 100 opticiens pour 100.000 habitants, contre 52 pour 100.000 en France, rappelle le Crocis dans sa dernière étude.  A titre de comparaison, l’Allemagne compte 26 opticiens pour 100.000 habitants, le Royaume-Uni 10. La concentration d’opticiens au sein de la Région Capitale s’explique notamment par le fort pouvoir d’attraction que génère la perspective de marges commerciales élevées. Selon l’Insee, le taux de marge commerciale des commerces d’optiques est l’un des plus élevés des commerces de détail.

On dénombre en Ile-de-France 100 opticiens pour 100.000 habitants, contre 52 pour 100.000 en France ©Franklin Heijnen

Ces marges permettent aux opticiens d’être rentables en vendant seulement 2,8 paires de lunettes par jour, indique le Crocis. C’est ainsi que le nombre de commerces d’optiques a augmenté de manière spectaculaire ces dernières années de façon beaucoup plus nette que l’ensemble du commerce de détail et plus rapidement que l’accroissement de la population. L’absence de numérus clausus, une particularité française, explique ce phénomène.

Des politiques tarifaires agressives

Cette hyperconcurrence se manifeste également par l’arrivée de nouveaux acteurs, dans le secteur du discount. Ces enseignes mènent des politiques tarifaires très agressives, avec des lunettes vendues à partir de 10 ou 20 euros. Des prix très bas obtenus grâce à l’absence d’intermédiaires et aux approvisionnements auprès de fournisseurs chinois.

Le modèle économique de ces nouveaux acteurs repose sur le volume des ventes qui doit être très élevé et les marges faibles, à l’opposé des commerces d’optiques traditionnels. Face à cette concurrence de grandes enseignes de l’optique sont contraintes de se reconvertir partiellement dans la vente de matériel auditif. Ce nouveau marché présenterait des perspectives de croissance attractives liées au vieillissement de la population.

Consultez l’étude du Crocis

Sur le même sujet

Top