E. Grégoire : « La donne en matière de sécurité publique a changé depuis 2014 »

Le premier adjoint d’Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, justifie la création par la Capitale d’une police municipale, et explique pourquoi la mairie de Paris a décidé que ses membres ne seront pas dotés d’armes de poing.

 

Sur le même sujet

Top