Ligne 14 : la RATP choisit Siemens France

La RATP a choisi le Système d’automatisation de l’exploitation des trains (SAET) de Siemens France pour exploiter la ligne 14 à horizon de son prolongement jusqu’à la station Mairie de Saint-Ouen.

Le système automatique, déjà déployé sur la ligne 14 existante entre Saint-Lazare et Olympiades, sera donc étendu sur l’infrastructure nouvellement créée, et dont la RATP vient d’annoncer le report de deux ans, de 2017 à 2019.

« En choisissant de continuer de déployer ce SAET de type CBTC (Communication based train control), la RATP garantit le maintien des performances d’exploitation actuelles de la ligne 14, avec un train toutes les 85 secondes aux heures de pointe. Ce SAET permettra également d’exploiter de façon continue et homogène, en conduite automatique et en mixité de circulation, à la fois des trains de six voitures (MP89 et MP05 actuellement déployés sur la ligne) et des trains de huit voitures (dont l’acquisition est d’ores et déjà programmée). Le renouvellement des trains autorisera une augmentation de 33 % de la capacité unitaire des navettes de la ligne 14 » font valoir la régie des transports et Siemens.

ratp - ligne 14 - ©SiemensFrance

© Siemens France

Le montant du marché SAET s’élève à 45 millions d’euros. Pour rappel, la ligne 14 prolongée traversera les communes de Paris (8e, 9e et 17e arrondissements), Clichy-la-Garenne, Saint-Ouen et Saint-Denis. Quatre nouvelles stations seront créées sur six kilomètres : Pont Cardinet, Porte de Clichy, Clichy Saint-Ouen RER et Mairie de Saint-Ouen. L’arrière-gare de la station Saint-Lazare sera reconfigurée. Un site de maintenance et de remisage sera également réalisé pour l’entretien et le garage des trains sur le site des Docks de Saint Ouen.

A terme, la ligne 14 prolongée, première étape de la réalisation du Grand Paris, déchargera la ligne 13 d’environ un quart de ses voyageurs, grâce à l’attrait d’une ligne entièrement automatique, rapide, et permettant un accès direct au centre de Paris. Elle offrira des correspondances avec les deux branches de la ligne 13, le RER C, le tramway T3 prolongé jusqu’à la Porte d’Asnières, la ligne L du Transilien et de nombreuses lignes de bus.

« Siemens France avait préalablement réalisé avec succès l’automatisation intégrale de la ligne 1 du métro parisien, achevée début 2013, une première mondiale en termes de re-signalisation d’une ligne de cette importance sans interruption de son exploitation », souligne Hervé de Lacotte, directeur du service de presse de Siemens.

Sur le même sujet

Fiche institution

Top